Ornitho

Voir le parc autrement…

Oiseaux

Nom Image Description Son Où le voir ?
Accenteur mouchet Taille d'un rougegorge. Dessus brun, tête gris-bleutée. Difficile à voir.
Cri de contact "triih" fort et net, audible notamment en hiver.
Buissons, ronciers.
Bergeronnette grise Grise, élancée, longue queue remuante.
Tsi-wi.
Proche des bâtiments, souvent sur les toits.
Bouvreuil pivoine Trapu, bec épais, béret noir, dessous rouge chez le mâle, brun chez la femelle.
Petites strophes tristes.
Arbres et buissons. Très farouche.
Bruant zizi Masque noir et jaune du mâle typique.
Chant : son métallique "tsi-tsi-tsi-tsi-tsi".
Arbres et buissons, généralement en hauteur.
Buse variable Brune avec un V blanc sur la poitrine, trapue, ailes rondes.
Miaulement.
Prés, champs, lisière de forêts.
Chardonneret Petit et très coloré.
Comme un tintement de clochettes.
Buissons, rosiers, arbres isolés.
Choucas Assez petit et trapu.
Cri de contact : "tchac" caractéristique.
Villages (clochers), souvent en groupe.
Chouette chevêche Petite, vol ondulant.
Chant : "tihou ?" interrogatif.
Autrefois surtout dans les saules têtards, les vieux pommiers. Aujourd'hui de plus en plus dans les grands bâtiments de ferme avec des trous dans les murs, voire en plein village.
Chouette effraie Blanche avec un visage en forme de cœur.
Long "shhhhh" lugubre faisant penser à la respiration bruyante d'un dormeur, souvent en plein milieu de la nuit.
Vieux bâtiments, ruines, clochers.
Chouette hulotte Teinte générale marron. Vol ample et souple.
Chant du mâle et cri d'appel de la femelle.
Arbres, vieux bâtiments.
Corbeau freux Bec blanc et pointu.
Champs cultivés. Presque toujours en groupes, parfois très importants.
Corneille noire Plus grosse que le corbeau freux, bec noir et fort.
Partout, seule ou en couple, parfois en petit groupe.
Coucou Taille d'un pigeon, gris. Souvent entendu mais difficile à voir.
Le chant du mâle au printemps est bien connu.
Forêts.
Étourneau sansonnet Petit et noir à peu près comme un merle (mais bec noir, et comportement très différent, tant au sol que perché)
Incroyable richesse de répertoire. Imite nombre d'oiseaux (milans, buse, chouettes, pic épeichette, faucon crécerelle, hirondelle, merle, grives, caille etc.) voire de mammifères (renard). Il faut parfois une oreille exercée pour s'apercevoir de la supercherie.
Partout. Se rassemble en hiver (jusqu'à plusieurs milliers d'individus)
Faucon crécerelle Ailes fines (ce que ne montre pas la photo), longue queue.
Cri : "kikikikikiki" (ne pas confondre avec le Torcol ni avec le Pic épeichette).
Champs cultivés, prés, milieux ouverts.
Faucon pèlerin Plus massif et ailes plus larges que le F. crécerelle.
Falaises uniquement.
Fauvette à tête noire Plumage gris avec un béret noir (marron clair pour la femelle et les jeunes de l'année).
Chant caractéristique : d'abord son râpeux puis mélodie flûtée et coulante.
Buissons et sous-bois - Très commune mais difficile à voir (cachée dans la frondaison).
Geai des chênes Beau plumage contrasté.
Cri bien connu, l'un des plus désagréables de la création. Parfois imitations (buse, chouette…).
Forêts et sous-bois.
Grimpereau des jardins Un peu comme la sittelle, mais brun moucheté, et bec très fin et arqué.
Chant aigu et montant.
Partout où il y a des arbres. Également capable de parcourir les murs à la recherche d'insectes.
Grive draine Un peu plus grande que le merle, brune.
Cri : "mitraillette". Chant : comme le Merle, mais phrases plus courtes et plus tristes (0:25).
Bois, parcs. En hiver sur les arbres à gui, ou dans les prés exposés au soleil.
Grive musicienne Plus petite que le merle, brune.
Chant caractérisé par la répétition d'un motif (variable) entre 3 et 5 fois en général.
Haies, sous-bois.
Héron Grand échassier de couleur grise. Cris audibles dans la vallée de l'Ozerain, même la nuit.
Cri sonore, aigre et croassant.
Lieux humides, prairies.
Hibou grand-duc Très grand (une grosse buse), yeux rouges.
Chant : "OUhou", avec 2e "ou" plus grave, mais pas toujours audible. Rires "sataniques" (c'est le terme scientifique) : "hin-hin-hin" (0:43).
Falaises uniquement.
Hirondelle de fenêtres Ressemble à l'hirondelle rustique, mais plus trapue et vole plus haut.
Près des bâtiments.
Hirondelle rustique Gorge rouge, filets à la queue. Vole à faible hauteur.
Près des bâtiments.
Huppe Taille d'un merle. Très colorée, avec une huppe repliable sur la tête.
"Oup-oup-oup" caractéristique, audible d'assez loin.
Vergers, vieux arbres fruitiers. Très farouche.
Linotte Mâle à teintes rousses et brunes, femelle brune.
Chant : sons variés exécutés sans ordre.
Buissons bas, peut nicher à quelques centimètres du sol
Loriot Jaune citron pour le mâle, plus verdâtre pour la femelle
Chant : très beaux sifflements coulants (mai/juin).
Forêts de feuillus. Rarement visible malgré son plumage éclatant.
Martinet noir Tout noir, ailes en faux, extrêmement rapide. Vole très haut.
Cris suraigus.
Toujours en vol à proximité des villages.
Merle noir Bien connu : mâle tout noir avec un bec jaune.
Chant flûté bien connu au printemps.
Partout.
Mésange à longue queue Longue queue caractéristique.
Cri de contact "tsli, tsli" mouillé.
Buissons. Surtout aperçue en hiver, se déplaçant de buisson en buisson par bandes de 6-10 individus. Commune.
Mésange bleue Petite, très nerveuse. Béret bleu.
Chant : ti, ti… tututututututu.
Partout.
Mésange charbonnière Assez grande, dessous jaune avec raie noire. Joues blanches très visibles.
Chant : "ti-piu", ou "titi-piu". Vaste répertoire de cris.
Partout.
Mésange huppée Brune. La huppe et la tête richement décorée sont caractéristiques.
Assez rare. Surtout dans les conifères, souvent avec d'autres oiseaux (mésanges, roitelets…).
Mésange nonnette Brune avec calotte noire.
Chant : "ti-ti-ti-ti-ti".
Buissons.
Milan noir Grand, très sombre, queue moyennement fourchue.
Trémolos aigus.
Milieux aquatiques.
Milan royal Grand, queue rouge très fourchue.
Cris aigus et "secoués" à la fin.
Bocages, prés, vallons ouverts.
Moineau Petit, marron, gros bec
Près des bâtiments.
Pic cendré Vert sombre et gris.
Chant : ressemble au rire du pic vert, mais en plus triste, plus lent, et moins long.
Bois et sous-bois. Rare.
Pic épeiche Noir, blanc et rouge.
Cri : "ki… ki…".
Parcs, jardins, forêts.
Pic épeichette Tout petit (taille d'un moineau), dos fortement marqueté de blanc.
Chant souvent imité par l'étourneau : "kikikikikikikiki" (cf. Faucon crécerelle et Torcol).
Sur les arbres, bouts de branches.
Pic mar Comme le pic épeiche mais flancs roses et calotte entièrement rouge.
Très semblable au pic épeiche.
Comme le pic épeiche.
Pic noir Grand, tout noir avec une petite calotte rouge. Peut facilement être pris pour un corbeau.
Vastes forêts. Apprécie les souches pourries où il trouve sa nourriture.
Pic vert Assez grand, vert avec calotte rouge.
Cri caractéristique : "klu klu klu klu klu".
Parcs, jardins, vergers.
Pie bavarde Blanche et noire, longue queue, bec fort, vol lent et légèrement ondulant.
Jacassements.
Forêts, parcs, jardins.
Pigeon ramier Gros, barres alaires blanches bien visibles en vol.
Chant : 5 "ou", avec le 2e plus haut et plus fort, les 2 derniers bas et faibles.
Bois et champs. Très commun.
Pinson des arbres Barre alaire blanche caractéristique et visible de loin.
Chant typique et omniprésent au printemps : cascade de notes descendantes.
Partout où il y a des arbres.
Pinson du Nord Couleurs orangées pour le mâle.
Cri nasillard.
Rare, seulement en hiver.
Pouillot véloce Teinte générale assez neutre (marron à olive), discret sourcil clair.
Chant : "chif-chaf", qui lui a valu son nom anglais (chiffchaff), omniprésent au printemps.
Buissons et sous-bois - Très commun mais difficile à voir (caché dans la frondaison)
Roitelet à triple bandeau Semblable au roitelet huppé, mais avec sourcil blanc bien visible. Crête orange chez le mâle.
Chant : répétition rapide d'un même son fin avec léger accroissement de l'intensité, légère montée, et parfois bref trille final.
Buissons, lierre, haies de charme des terrasses.
Roitelet huppé Teinte vert olivâtre, raie jaune bordée de noir.
Chant : motif aigu répété 4 à 6 fois, avec un trille à la fin.
Apprécie surtout les arbres résineux.
Rossignol Marron, sans caractère particulier.
Très beau chant, audible tant de jour que de nuit, par les chaudes nuits de fin de printemps.
Buissons épais. Difficile à voir.
Rougegorge Rond, marron, gorge rouge. Souvent peu farouche.
Chant timide.
Buissons, potager, jardins.
Rougequeue à front blanc Ressemble au R. noir, mais tout le dessous est rouge, et un sourcil blanc et large barre le front du mâle.
Arbres.
Rougequeue noir Noir (mâle) ou brun (femelle, jeune), queue rouge.
Chant : trille rocailleux.
Bâtiments.
Serin Petit, jaune et brun.
Chant : long trille métallique monocorde.
Mâle chanteur souvent posté sur un arbre ou un mur au printemps.
Sittelle torchepot Comme un petit pic. Évolue le long des troncs d'arbres, parfois la tête en bas. Bleu-gris dessus, rose-orange dessous.
Cri (0:00) : "tui, tui" montant. Chant : "tiou, tiou, tiou" descendant (0:23).
Partout où il y a des arbres.
Torcol Gris et marron, parfaitement camouflé et immobile sur les branches.
Le chant du mâle se fait parfois entendre dans le parc au printemps (ne pas confondre avec le Faucon crécerelle ou le Pic épeichette).
Vergers.
Tourterelle turque Taille moyennes, entièrement grise avec des nuances. Collier noir entier chez les adultes, partiel chez les jeunes.
Le chant est un roucoulement bien connu.
Toujours proche des humains, généralement dans les villes et villages.
Troglodyte mignon Tout petit, marron, queue dressée à la perpendiculaire du corps, souvent penché en avant.
Chant : incroyablement fort pour un si petit oiseau. Série de sons métalliques et de trilles, avec toujours des répétitions de motifs. Cri d'alarme (0:43) : "tr-tr-tr".
Forêts et sous-bois.
Verdier Massif, vert olive, gros bec, bord de l'aile jaune.
Grands arbres.